Chargement

Granimond accompagne les collectivités locales face à la baisse des dotations publiques

Granimond accompagne les collectivités locales face à la baisse des dotations publiques

En France, les communes sont responsables de la gestion des cimetières. D’après l’article L.2213-9 du code général des collectivités territoriales, les mairies ont le devoir de s’occuper du déblaiement des voies d’accès, de l’entretien des espaces verts et plus globalement, se portent garantes du bon fonctionnement du cimetière. Cela signifie qu’en parallèle de l’entretien, les collectivités locales ont la responsabilité de mettre en œuvre tous les aménagements nécessaires pour répondre aux besoins de leurs administrés. Des attentes qui ont particulièrement évolué lors de ces 15 dernières années.

En effet, si 2% des Français demandaient à être crématisés en 1989, ils sont 34% en 2016. Une progression qui a contraint les autorités à adapter la législation funéraire en vigueur. Depuis le 19 décembre 2008, les communes de plus de 2 000 habitants doivent disposer d’au moins un espace cinéraire, c’est-à-dire d’un columbarium, d’un jardin du souvenir et d’un espace dédié à des cavurnes (urnes enterrées).

Des budgets serrés dans les collectivités locales

Face à ces nouveaux investissements, les communes se trouvent parfois démunies. Alors que les dotations publiques ont baissé de 24% en seulement trois ans, les municipalités sont mises à contribution dans de nombreux projets de loi du gouvernement : réforme des rythmes scolaires, normes techniques nationales, revalorisation du revenu de solidarité active… Prises en étau entre une baisse des budgets et une hausse de leurs dépenses, les collectivités peinent à trouver les financements que nécessitent la création de nouveaux espaces cinéraires. Une situation qui ne devrait pas s’améliorer cette année puisque la baisse des dotations publiques s’élèvera à 1 milliard d’euros en 2017. Conséquence directe de cette situation : 40% des collectivités locales envisagent de réduire leurs effectifs et 36% d’entre elles de baisser leurs subventions aux associations.

Les solutions financières de Granimond pour aider les collectivités locales à s’équiper d’espaces cinéraires

Afin d’aider les communes à relever ces nouveaux défis, Granimond propose plusieurs accompagnements dans le financement des espaces cinéraires. Basés sur un contrat de deux à trois ans maximum, les investissements que requiert l’installation d’un nouveau columbarium ou/et d’un jardin du souvenir, sont avancés par Granimond, sans frais financiers complémentaires. 

Tout d’abord, le contrat de gré à gré : les collectivités locales s’engagent à déclarer trimestriellement à Granimond le nombre de concessions du columbarium concédées aux familles. Elles règlent donc ainsi à Granimond le montant correspondant au nombre de cases occupées. Une solution qui permet d’échelonner les paiements et soulager la gestion budgétaire des communes. Une solution d’« autofinancement » qui s’offre donc aux communes.

En plus de cette solution, Granimond propose un règlement pluri budgétaire, donnant la possibilité aux collectivités locales de conclure un contrat sur deux voire trois budgets, sans frais financiers complémentaires.

Ainsi, ces collectivités locales peuvent faire évoluer leurs cimetières en fonction des attentes de leurs administrés sans se préoccuper de leurs contraintes financières. Si vous désirez avoir plus d’informations à ce sujet, nos conseillers commerciaux se tiennent à votre disposition pour répondre à vos questions.

> contactez-nous

 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*