Chargement

Statut des cendres, où et par qui peuvent-elles être conservées ?

Statut des cendres, où et par qui peuvent-elles être conservées ?

Si le nombre de personnes faisant le choix de la crémation augmente de façon régulière, les normes et obligations entourant le statut et la destination des cendres restent mal connues. Voici toutes les informations concernant les lieux dans lesquels ces dernières peuvent être dispersées ou conservées.

Les cendres des défunts ont le même statut qu’un corps

La loi du 19 décembre 2008 relative à la législation funéraire indique que « les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence. ».

Les collectivités publiques ont donc le devoir de mettre à disposition des administrés l’ensemble des services et monuments cinéraires pour répondre aux souhaits des défunts. Sachez également, que depuis l’entrée en vigueur de cette loi le 1er janvier 2013, les cendres ne peuvent plus être conservées au domicile des proches. Deux solutions peuvent être proposées aux familles par la mairie :

  • Conservation en urne cinéraire, elle-même déposée dans une sépulture (ou scellée sur celle-ci) ou dans le columbarium, au sein du cimetière.
  • Dispersion dans l’espace cinéraire dédié, appelé « jardin du souvenir ».

En effet, la cérémonie entourant la crémation doit pouvoir être vécue par les proches dans des lieux et conditions décents, en respectant la mémoire du disparu. De plus, un lieu de recueillement et de souvenir sera grandement apprécié de tous ceux qui souhaitent pouvoir dire au revoir dans la paix.

Les columbariums, sites cinéraires de conservation des cendres des disparus

La loi du 19 décembre 2008 précise également que : « (…) Les communes de 2 000 habitants et plus, ou les établissements publics de coopération intercommunale de 2 000 habitants et plus compétents en matière de cimetières, disposent d’au moins un site cinéraire destiné à l’accueil des cendres des personnes décédées dont le corps a donné lieu à crémation. ».

Le columbarium est le monument commémoratif permettant de recevoir les urnes cinéraires : « Après la crémation, les cendres sont pulvérisées et recueillies dans une urne cinéraire munie extérieurement d’une plaque portant l’identité du défunt et le nom du crématorium. ». Composé de niches scellées et complété par une plaque d’identification, rappelant l’identité des personnes décédées, c’est un lieu symbolique important dans le cimetière.

Granimond met à disposition des collectivités une gamme très variée de columbariums en granit massif, afin de vous permettre de faire votre choix selon vos contraintes en termes d’espace, de nombre d’habitants, de moyens techniques et humains. En tant que spécialistes des sites cinéraires, nous vous conseillons et vous accompagnons dans votre projet.

Pour disperser les cendres des défunts : les jardins du souvenir

Autre site cinéraire indispensable dans un cimetière : le jardin du souvenir. Ce lieu permet aux familles de procéder à la cérémonie de dispersion des cendres, après la crémation.

La loi du 19 décembre 2008 énonce également que « Le site cinéraire destiné à l’accueil des cendres des personnes décédées dont le corps a donné lieu à crémation comprend un espace aménagé pour leur dispersion et doté d’un équipement mentionnant l’identité des défunts, ainsi qu’un columbarium ou des espaces concédés pour l’inhumation des urnes. ».

Les jardins du souvenir sont composés d’un espace paysager, d’éléments symbolisant le souvenir (stèle, livre ou colonne comportant les noms des disparus) et de monuments permettant la dispersion des cendres : par enfouissement dans une vasque ou par dispersion dans un puisard, par exemple.

Là encore, toute l’équipe de Granimond met à votre service son expérience dans le domaine cinéraire pour vous guider dans vos choix et vous informer de toutes les évolutions légales. À travers notre catalogue de jardins du souvenir, vous trouverez toutes les solutions correspondant aux spécificités de votre commune.

Il est essentiel pour les collectivités locales de bien connaître la législation et les obligations concernant la destination des cendres issues de la crémation.

L’équipe Granimond

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*