Chargement

Cavurne : tout ce qu’il faut savoir sur ce monument cinéraire

Cavurne : tout ce qu’il faut savoir sur ce monument cinéraire

Sépulture enterrée destinée à accueillir les urnes des défunts, la cavurne est un monument cinéraire au statut particulier. En effet, puisque l’urne contenant les cendres du défunt est placée sous terre, il s’agit d’inhumation bien que le corps du défunt ait été crématisé.

Nous vous proposons donc de découvrir dans cet article les principales caractéristiques de ce monument, mais également l’implication que cela demande aux municipalités choisissant ce type de monument cinéraire.

L’aspect d’une cavurne

La cavurne est une petite cuve creusée dans le sol et recouverte d’un couvercle en granit ou en béton. La cavurne est composée d’un réceptacle en sous-sol et d’une dalle protectrice de fermeture en surface permettant de garantir une étanchéité et ainsi protéger les cendres du défunt contre l’humidité.

Personnalisation et fleurissement du monument

La dalle protectrice ou plaque de fermeture est plus ou moins personnalisable selon les souhaits des défunts et de leurs familles mais également selon le règlement cinéraire rédigé par la commune. Cette dalle servira de support de fleurissement aux familles et permettra d’y déposer une petite plaque.

De la même façon, une stèle commémorative personnalisée peut éventuellement être installée sur la partie hors-sol de la cavurne. Les rajouts éventuels vont dépendre du choix qu’aura fait la commune au départ, à savoir : choisir un équipement harmonieux et identique pour toutes les familles dont la commune restera propriétaire ou laisser le libre-choix à la famille de recouvrir la cavurne par une dalle et une stèle personnalisées. Dans ce dernier cas, la famille sera propriétaire de la cavurne appelée « mini-tombe » et devra en assurer l’entretien pour toute la durée de la concession.

La gestion de cette catégorie de monument

Cavurne – quelle législation ?

La cavurne peut être considérée comme un monument cinéraire puisqu’il permet l’accueil des cendres des défunts. Il répond donc à la législation de 2008, imposant aux communes de plus de 2 000 habitants de disposer d’au moins un espace cinéraire et surtout à l’interdiction de conserver les urnes cinéraires dans le domicile des familles.

Cependant, contrairement aux autres monuments cinéraires tels que le columbarium qui accueille des dizaines d’urnes, la cavurne est un lieu de recueillement individuel.

Cavurne – quelles implications de gestion pour les mairies ?

De par son caractère individuel, la gestion d’une cavurne s’effectue par les municipalités de la même manière que les tombes traditionnelles, ce qui implique qu’elle dispose du même statut juridique qu’une sépulture traditionnelle. Deux systèmes de concessions peuvent alors être mis en place :

  • des concessions pré-équipées de petits caveaux appelées « cavurnes »
  • des concessions pleine-terre (constitué de caveautins : caveaux sans fond) à la charge de la famille appelées « mini-tombes».

Le Foncier

Compte-tenu de ce caractère individuel et de son emprise au sol d’au moins 1m2, la cavurne ne permet pas aux communes de rentabiliser leurs espaces fonciers de façon optimale. De plus la cavurne est considérée comme sépulture traditionnelle et devra donc respecter les règles en vigueur d’espacement lors de sa mise place (30cm entre chaque cavurne). Il faudra donc en effet prévoir une superficie de terrain plus étendue et donc moins rentable sur le plan foncier. De plus, l’implantation de cavurnes nécessite de préférence un cadre préservé et arboré.

C’est pourquoi, face à la hausse constante de la crémation et à la saturation des cimetières en France, nous vous conseillons d’opter dans un premier temps pour des monuments cinéraires plus collectifs comme les columbariums et jardins du souvenir, qui existent aujourd’hui dans des formes et des esthétiques très différentes. Si par ailleurs le terrain dont dispose votre commune le permet, vous pouvez tout à fait opter pour l’installation d’un columbarium et d’un jardin du souvenir pour rentabiliser vos espaces fonciers, mais également de cavurnes en complément afin de laisser un choix encore plus important aux familles.

Dans cet article, nous vous avons évoqué les caractéristiques principales de la cavurne, ainsi que les implications pour les communes choisissant ce monument cinéraire. Si vous avez des questions complémentaires sur les différents monuments cinéraires, n’hésitez pas à nous contacter.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*