Chargement

Inspiration : les plus beaux monuments en granit français

Inspiration : les plus beaux monuments en granit français

Le granit est l’un des matériaux les plus nobles au monde. Insensible aux agressions extérieures, son poli et sa brillance restent intacts au fil du temps. Avec de telles qualités, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’il soit utilisé pour la réalisation de nombreux édifices. Zoom sur les plus beaux monuments en granit français.

La Croix de Lorraine du Mémorial Charles de Gaulle

Plantée sur une colline, comme le souhaitait le Général, la Croix de Lorraine du Mémorial Charles de Gaulle dominant le village de Colombey-les-Deux-Églises est à couper le souffle. Symbole absolu de la France libre, ce monument historique a été inauguré par le président de la République Georges Pompidou le 18 juin 1972.

Conçue par l’architecte français Michel Mosser, la construction de cette croix fut un réel défi technique. Haute de 44,30 mètres pour un poids total de 950 tonnes, elle est revêtue d’un parement en granit rose et habillée de surfaces de bronze. Le granit sera tour à tour découpé en gros blocs à l’aide de lances thermiques, puis débité en scierie aux dimensions voulues.

Au total, 118 jours de travail sans interruption furent nécessaires à sa construction grâce aux efforts acharnés de plus de 350 compagnons, ingénieurs et maîtres d’œuvre. Près de quarante-cinq ans après sa réalisation, la Croix de Lorraine est admirée par plus de 100 000 personnes chaque année.

L’obélisque de la Place de la Concorde

GRANIMOND Obelisque Concorde

Classé au titre de monument historique en 1936, cet obélisque est situé au centre de la Place de la Concorde depuis 1836, à l’initiative du roi de France Louis-Philippe. Monument emblématique de Paris, il fut offert à Charles X et la France en 1829 par Méhémet Ali, vice-roi d’Égypte, en signe de bonne entente entre les deux pays. À l’origine, ce cadeau représentait les deux obélisques érigés devant le temple de Louxor, mais seul un sera finalement transporté vers la capitale française.

Commence alors un voyage extraordinaire de sept années pour ce monument historique mesurant 23 mètres et pesant près de 230 tonnes. Constitué en granit rose d’Assouan, une ville d’Égypte située à quelques centaines de kilomètres du Caire, l’obélisque est recouvert de hiéroglyphes racontant les victoires de Ramsès II. Seul son socle d’origine fut remplacé. Décoré de babouins aux attributs sexuels un peu trop généreux, il ne fut pas installé afin de ne pas heurter la société française très prude du XIXème siècle. Sa base actuelle est en blocs de granit rose provenant de Bretagne.

Le phare de Ploumanac’h (ou phare de Mean Ruz)

Situé sur le sentier des douaniers, sur la commune de Perros-Guirec, en Bretagne, le phare de Ploumanac’h fut construit en 1860 afin que les navires repèrent plus facilement l’entrée du port de la ville. Détruit en 1944, par le feu des troupes allemandes lors de la débâcle, il fut finalement reconstruit quatre années plus tard dans la continuité du précédent phare. Cette tour carrée de 15 mètres de hauteur porte aussi le nom de Mean Ruz, « pierre rouge » en Breton, nom de la pointe sur laquelle il a été édifié et de la pierre avec laquelle il a été construit : le granit. Il se dresse face à la mer et à l’archipel des Sept-Îles, au milieu des rochers de granit rose, et est particulièrement prisé par les photographes.

 

L’équipe Granimond

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*