Chargement

Qu’est-ce qu’un espace cinéraire ?

Qu’est-ce qu’un espace cinéraire ?

Vous n’êtes pas sans le savoir, les communes et établissements publics de coopération intercommunale de plus de 2 000 habitants sont tenus de respecter certaines obligations relatives à la législation funéraire. Il est ainsi dorénavant obligatoire pour les communes de cette taille de disposer d’un cimetière et d’un espace cinéraire.

Il est parfois difficile de déterminer concrètement la définition d’un espace cinéraire. C’est pourquoi dans cet article, nous répondrons à la question suivante : « qu’est-ce qu’un espace cinéraire ? » Nous allons revenir sur la définition légale de cet espace (ou site) cinéraire, ainsi que sur les différents éléments composant cet espace.

Espace cinéraire – quelle définition légale ?

L’espace cinéraire est un site destiné à l’accueil des cendres des défunts dont le corps a donné lieu à crémation. Les caractéristiques de cet espace ont été définies dans l’article 15 de la loi n°2008-1350 du 19 décembre 2008 (codifié à l’art. L.22232 du CGCT).

Selon la loi, un espace cinéraire doit comprendre :

  • Un columbarium
  • Un espace aménagé pour la dispersion des cendres (plus communément appelé « jardin du souvenir ». Le jardin du souvenir doit également être accompagné d’un équipement mentionnant l’identité des morts
  • Des espaces concédés pour l’inhumation des urnes.

Le columbarium

Un columbarium est un monument cinéraire composé de cases. Comme nous l’avons évoqué précédemment, il fait partie des éléments indispensables à la création d’un espace cinéraire. Les cases du columbarium permettent en effet d’accueillir, suite à une crémation, l’urne contenant les cendres du défunt.

Caractéristiques

Les cases ou niches du columbarium peuvent accueillir une ou plusieurs urnes suivant le choix du type de columbarium : individuel ou collectif. Ce choix demande une réelle réflexion, et donc doit être effectué en amont par les communes.

Aspect

Si le granit reste le matériau le plus adapté de par son caractère noble, solide et pérenne, il existe cependant de nombreuses typologies de columbariums. Parmi les formes proposées, vous trouverez :

  • Columbarium en colonne
  • Columbarium de type mural
  • Columbarium de type pyramidal
  • Columbarium de type sphérique

Il est également possible de demander une forme de columbarium personnalisée et sur mesure si votre prestataire vous le propose.

qu'est-ce-qu'un-espace-cinéraire-2

Le jardin du souvenir – Espace de dispersion des cendres

Le jardin du souvenir est un espace où, à la différence des columbariums, les cendres sont dispersées. Cet espace est d’autant plus important car il répond à deux obligations légales. En effet, les communes de plus de 2 000 habitant doivent disposer de cet espace en particulier, et les lieux autorisés de dispersion des cendres sont également spécifiés par la loi.

Caractéristiques

Cet espace est composé des éléments suivants : d’une vasque du souvenir ou d’un ensemble constitué d’un puisard, d’une grille, de galets et de bordures permettant de délimiter l’espace.

Le jardin du souvenir est également doté obligatoirement d’un dispositif permettant de mentionner l’identité des défunts comme une colonne ou un livre du souvenir.

Enfin, la stèle « Jardin du Souvenir » permet de personnaliser l’espace, grâce à des symboliques diverses, tout en indiquant la vocation de l’endroit.

Aspect

Tout comme le columbarium, le jardin du souvenir est lui aussi réalisé principalement en granit, notamment pour les bordures délimitant l’espace de dispersion. Les galets sont cependant en marbre blanc. Les formes de ce monument sont également variées et personnalisables : hexagonales, octogonales, carrées, en demi-lune, avec ou sans emmarchement.

qu'est-ce-qu'un-espace-cinéraire-3

Espaces concédés pour l’inhumation des urnes

Il est également possible d’opter pour un espace dédié à l’inhumation des urnes. La cavurne est représenté par un réceptacle enterré pouvant accueillir l’urne cinéraire. Contrairement aux columbariums, les cavurnes du fait de leur caractère souterrain et individuel, nécessitent un espace au sol plus important.

De plus, comme l’urne est enterrée dans le sol, celle-ci est considérée comme une sépulture classique et par conséquent, soumis à la gestion et réglementation d’une inhumation.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*